La venus de Kantora

Campement touristique

de chasse au Sénégal

 

Territoires, gibiers et modes de chasse>>

Territoire

 

Notre territoire, d’une superficie totale de près de 56 000 ha, n’est sans doute pas le plus vaste du Sénégal, mais incontestablement, il compte parmi les plus giboyeux en terme de petit gibier sédentaire. A cheval sur deux communautés rurales (Sintian Koudara et Médina Gounas), cette zone jouxte le fleuve Gambie et fait face au parc national du Nikolo-Koba. Elle est composée de cultures diverses, de savane légèrement arbustive, d’océans de pailles, de secteurs forestiers, de marigots et d’immenses mares. L’ensemble est très harmonieux et particulièrement favorable à l’épanouissement du gibier.

 

Gibiers

 

Le gibier phare, celui qui contribue largement à la réputation de la New Kantora est le francolin à double éperons. En quêtant cette fameuse perdrix africaine, il est commun de lever également d’autres gibiers comme les gangas quadribande, les lièvres, les pintades de Numibie, les poules de roche ou encore les cailles.

 

Autre caste très remarquée, celle des colombidés avec la présence de pigeons de Guinée (autrement nommé pigeons rôniers ou pigeons roussards), de pigeons à épaulettes violettes, de pigeons verts (fin de saison), de tourterelles d’Abyssinie, de tourterelles pleureuses, de tourterelles vineuses, de tourterelles à collier, de tourterelles des bois, de tourterelles masquées (dite à tort du Cap) et de tourterelles maillées.

 

En se rapprochant de l’une de nos imposantes mares (plusieurs centaines d’hectares), les chasseurs à l’âme « sauvaginière » peuvent s’essayer à la passée du soir sur dendrocygnes veufs (siffleurs), canards armés, sarcelles à oreillons et limicoles. Les résultats sont très variables au fil de la saison.  

 

Enfin, les amateurs de suidés ne manqueront pas de tenter d’intercepter un phacochère digne de ce nom. Attention, seuls les mâles sont chassables et tous ne sont pas de grands trophées. Il convient donc de prendre le temps et de multiplier les sorties pour prétendre la récolte d’un vrai « boumac ». Chaque année tombent à la New Lantora de ces jolis spécimens aux bananes tutoyant ou dépassant les 30 cm.

 
Modes de chasse

 

Un rythme quasi-immuable rythme les journées de chasse. Ainsi, les matinées sont d’habitude consacrées à la chasse des francolins et pintades. Ces oiseaux font l’objet de traques en ligne alternant pisteurs/rabatteurs et chasseurs. Quelques rabats viennent parfois ponctuer ces quêtes marchantes très animées et festives.

 

Les matins sont aussi mis à profit par les chasseurs à l’approche de phacochères. Régulièrement, de ces animaux, remisés en journée dans le parc du Nikolo Koba, sortent la nuit de leur repaire pour aller s’alimenter dans les vestiges de cultures ou les parties boisées situées autour des villages. Nos pisteurs connaissent bien leurs parcours et font tout pour vous placer sur leur chemin.

 

Comme partout au Sénégal oriental, les sorties d’après-midi sont dédiées aux chasses au poste dont les classiques et parfois enivrantes passées aux tourterelles et pigeons aux abords de points d’eau. Ces séances sont régulièrement suivies d’une volée aux gangas, oiseaux magnifiques aux vols déroutants. A la New Kantora, il est aussi possible d’envisager, selon les souhaits de chacun,  une ou deux passées aux canards au cours d’un séjour.

 

Toutes nos chasses sont placées sous la direction de deux chefs pisteurs professionnels, Fafa et Séga. Ils sont assistés d’une équipe de pisteurs dévoués et tout acquis à la cause des chasseurs. Ils vous feront partager des moments de convivialité inoubliables. Chaque fusil est assisté durant l’ensemble du séjour par un rabatteur/ramasseur de gibier attitré. Faites leur confiance, ils connaissent parfaitement leur métier.